Ma vie sans voiture à Marseille, épisode 2

Une aventure particulière m’est arrivé depuis mon premier billet sur cette expérience qu’est la vie sans voiture à Marseille… Une aventure qui illustre un point noir de ne pas avoir de voiture : "sortir de la ville".

NB : Avant d’entrer dans le détail, j’en profite pour dire que vous pouvez voter sur ma page Facebook pour dire si c’est avec ou sans voiture pour vous à Marseille.

Marseille – Puyricard : 1h30

J’ai eu un rendez-vous à l’IAE d’Aix, qui est situé à Puyricard. Pour les marseillais qui ne dépassent jamais Saint-Antoine, Puyricard est un petit village au nord d’Aix (10 minutes en voiture du centre-ville). Je dois dire que je n’avais jamais autant hésité à demander à quelqu’un de me prêter une voiture depuis longtemps… Mais je me suis dit "Non, c’est ça le vrai test !"

Du coup, j’ai entrepris quelques recherches : sur le site du Pilote, qui permet normalement de donner un itinéraire entre deux points du département. Je dis normalement parce que le réseau des bus d’Aix n’est pas inclus. Du coup, pas possible de chercher l’itinéraire chez moi – IAE. Je suis donc allé sur le site de l’IAE, repéré que les bus 20 et 21 étaient ceux qu’il fallait prendre, ensuite, allé sur le site "Aix en bus", téléchargé la fiche horaire des lignes 20 et 21. J’ai regardé ça et pour être à 17h à l’IAE, il me fallait prendre au plus tard un bus à la Rotonde à 16h20.

Je peux maintenant dire qu’il faut 1h15/30 pour aller du centre-ville de Marseille à Puyricard (sans embouteillages – le retour a pris 1h45 avec les bouchons, soit un trajet Lyon – Marseille en TGV). Au-delà du temps, Google maps donne quand même 30 à 40 minutes en voiture (2 à 3 fois moins…), ce qui est intéressant dans l’expérience c’est que l’on se rend compte de l’urgence d’un système tarifaire intégré.

2 cartes et 2 tickets

J’ai d’abord utilisé ma carte "Transpass" pour aller jusqu’à St Charles en métro opéré par la RTM et MPM. Puis je suis monté dans une Navette Cartreize Aix-Marseille gérée par le Conseil Général grâce à une seconde carte "Tickettreize". Arrivé à Aix, j’ai acheté deux "Pass-Provence" pour payer le bus jusqu’à Puyricard (aller/retour). Ouf !

Si je n’avais aucun abonnement, il m’en aurait coûté 15€ aller/retour (10 de navette, 3 de RTM et 2 d’Aix en bus), avec des cartes des 3 réseaux, on est autour de 10,90€ aller/retour. Quoiqu’il en soit, ça reste moins cher que deux tickets de RER zone 4 à Paris. Mais c’est quand même compliqué de jongler avec deux cartes, des billets à l’unité, il faut prévoir, si les cartes sont rangées ensemble elles se démagnétisent, on oublie de les recharger ou on confond entre les deux…

En Corée du Sud, on achète une carte magnétique : la T-money que l’on peut recharger en Wons (monnaie locale) à des machines un peu partout, et cette carte permet de payer les transports partout : autant à Séoul qu’à Jeju (une île au sud de la Corée). On peut s’en servir pour les métros, bus, mais aussi taxis. Elle ressemble à un Monéo qui aurait eu du succès, et facilite grandement la vie des coréens et des touristes.

On nous parle beaucoup du syndicat mixte des transports des Bouches du Rhône, pour l’instant, je n’en vois pas le bout d’une réalisation qui rende vraiment service aux gens.

About these ads

5 réflexions sur “Ma vie sans voiture à Marseille, épisode 2

  1. Merci pour cette expérience, mais tu doit en baver parfois ^^
    Pour ma part je me rend souvent à Plan de campagne en voiture (pour le ciné, les magasins, les restos). Sans voiture, il faut oublier le ciné le soir, faute de Cartreize.

    • C’est un choix, plus facile à assumer lorsqu’on décide de ne pas sortir du centre de Marseille… Mais en fin de comptes, je suis bien plus détendu (et riche) comme ça ;-)

  2. Sur la billettique combinée, es-tu sûr que la navette Aix-Marseille n’accepte pas les cartes Transpass ? C’est en tout cas certain pour la (nouvelle) ligne 240 La Fourragère-Aubagne, opérée par le CG13 et que j’ai à ma grande surprise et joie pu valider en correspondance.

    Sinon je sais aussi que la carte Zou ! (abonnement TER) peut se charger sur Transpass.
    Voilà c’est peu mais ça semble avancer ces derniers temps. Dommage qu’il soit difficile d’avoir une vue d’ensemble, ce que devrait permettre le Syndicat mixte des transports

    • Réponse de Cartreize : il faut impérativement une carte Transpass pour le réseau RTM (ou un ticket de métro), par contre, la carte Tickettreize peut servir pour la navette + Aix en bus. :-(
      De toutes manières, maintenant, je veux une carte ZOU! pour tout, j’aime trop le nom.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s