Une idée pour la Poste Colbert ?

Allez, aujourd’hui je recycle un "vieux" billet, écrit la première fois le 15/12, tombé en désuètude pendant les fêtes, et rapidement entré dans la catégorie "Putain, faut que je le termine celui-là". Pourquoi aujourd’hui ? Parce que Marsactu a fait un papier dessus à l’occasion de la future mise en vente, et a plus ou moins lancé l’idée dans les commentaires d’un appel à projets. En tous cas, même si j’ai mal compris, ça me permet toujours d’enfin reprendre cette archive, et c’est déjà pas mal.

Donc la Poste Colbert c’est l’ancien bureau de poste situé entre le Centre Bourse et la Place Sadi Carnot, un endroit que l’on peut aisément qualifier de "stratégique" dans le Marseille de demain : calé au chaud entre le principal centre commercial du centre-ville, le musée d’histoire et son jardin des vestiges, la Rue de la République, desservi par le tram et le métro… non franchement, il y a quelque chose à faire.

Et comme parfois la vie est vraiment injuste, on parle d’un bâtiment classé construit en 1891, à la façade caractéristique et quatre médaillons sculptés (détails sur le blog Marseille sculpté), et d’une surface de 12 000m² couverts, 3 niveaux plus un  sous-sol, avec 2 grandes cours intérieures… Même vétuste il y a des choses à faire.

Pour ma part, j’avais déjà suggéré une Cité des Migrations, mais je la verrai quand même mieux à la Joliette. Sinon, comme l’a bien écrit Marsactu, voilà les projets dont on parle / a parlé :

  • Le numéro 1, celui qui revient le plus souvent, et qui est porté par Mennucci et Passedat, c’est celui de reconvertir la Poste en Halles Provençales, avec à la fois des stands d’artisans locaux et des "bodegas" où se restaurer. Lyon a les halles Paul Bocuse, Turin Eat-atly… deux marchés couverts particulièrement onéreux. A mon avis, pour que le concept soit fort, il faudrait qu’il y ait à la fois des espaces utiles pour les gens du quartier : fruits et légumes, viande, poisson… à des prix du centre-ville de Marseille, et des espaces plus "Passedat" avec des spécialités locales, des confiseurs, des chocolatiers, du savon, de l’huile d’olive, et des restaurants à panisse et bouillabaisse pour les touristes. Mais qu’il y ait une certaine mixité des propositions.
  • Il y a aussi le projet des ateliers d’artistes porté par l’Association ART 13 (Artistes Région Territoires 13) sur sa page Facebook : des salles d’expositions au RDC et 150 à 200 ateliers et logements d’artistes aux étages, pour donner de la visibilité aux créateurs marseillais éparpillés dans tous les quartiers. Le projet inclus tout type d’arts et d’espaces de partage : notamment une cinémathèque et des salles de concert au sous-sol.
  • Ensuite, on a parlé de bureaux et surfaces commerciales : un Printemps, un Virgin, une annexe du Centre Bourse… Rien de très excitant, le quartier est saturé de zones commerciales et de bureaux (le WTC est en face).
  • D’autres idées ont été lancées mais n’ont été reprises pour l’instant : un casino, une université, des logements ou un hôtel.

Sinon, ma deuxième idée : en faire le centre de la nuit marseillaise.

D’abord parce que pour l’instant, on est tous d’accord pour dire que ça ne ferait pas de mal de mettre un peu d’ambiance (met de l’huile !) dans la nuit. Ensuite parce que l’endroit est bien desservi et que l’on peut facilement y accéder à pied depuis les zones qui bougent le plus pour l’instant (le port et la plaine). Enfin, il est un peu au coeur du quartier étudiant, le campus en ville que la ville essaie de faire vivre entre la Canebière et Saint-Charles (et que voulez-vous, des étudiants…ça sort !).

Ceci étant dit, comment organiser le bouzin ?

  • J’imagine des restaurants et bars plutôt tranquilles pour l’entrée, et tous les espaces en contact direct avec l’extérieur (terrasses, derniers étages…) ouverts que jusqu’à minuit/2h pour déranger le moins possible les habitants du quartiers.
  • On peut aussi imaginer un petit cinéma de trois ou quatre salles ouvert lui aussi jusqu’à minuit (ou même mieux, avec une session à minuit les week-ends). Mais aussi d’autres lieux de loisirs : des salles d’arcade par exemple.
  • Une grande brasserie ouverte 24h/24.
  • Une salle de concert comme l’Espace Julien qui soit une locomotive pour attirer du monde.
  • Et au rez-de-chaussée de la deuxième cour : des bars de nuit, des plus petites salles de concert, des clubs… toute une série d’établissements de nuit ouverts jusqu’à 6 ou 7h du matin, qui ne pourraient pas déranger leurs voisins du dessus (des restaurants ou d’autres bars). Ça représenterait une alternative d’emplacement pour tous les bars menacés de fermeture administrative et on pourrait même mettre en place un truc dont je rêve : une seule carte de membre pour tous les bars associatifs hébergés là !
  • Enfin, comme il risque de rester beaucoup de place, on peut aussi imaginer créer des bureaux pour les associations centrées sur les activités nocturnes, des labels de musique, des organisateurs de soirées…

Une idée que je n’ai pas encore suffisamment creusée mais que je voulais lancer, histoire de terminer ce billet une bonne fois pour toutes !

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s