Renouer avec son Protis intérieur grâce à la RTM

La navette Vieux-Port / Pointe Rouge ne sert pas qu’à désengorger la Corniche ! Avec un départ de 100 personnes par bateau, il en faudrait au moins toutes les 15 minutes (aux heures critiques) pour devenir un service de transport réellement alternatif sur lequel on puisse compter sans calculer le temps d’y arriver, de faire la queue etc…

Par contre, elle offre aux touristes un moyen de transport original, et aux marseillais, l’opportunité de renouer avec leur Protis intérieur sans supplément à leur abonnement RTM.

Le marseillais a un rapport tout à fait spécial à la mer : il la voit tous les jours mais la pratique si peu ! Parce qu’avant tout, c’est un citadin (on a tendance a l’oublier dans le premier village de France !), et toute charmante qu’elle soit, la mer, ça reste la nature ! Alors ça fait envie, on aime tous se croire un peu marin, on ne peut absolument pas avoir le mal de mer, mais pas plus loin que Planier alors !

Et puis, malgré un système de gestion des anneaux qui fait jaser dans les chaumières d’outre Loire, tous les marseillais ne possèdent pas encore leur pointu. Alors, même si ce n’est pas l’envie qui manque, il n’est pas toujours facile de se faire un tour en mer… enfin, en rade.

C’est là qu’intervient la RTM et permet à tous les marseillais qui ont du temps de retrouver le navigateur qui sommeille en eux, cheveux dans le vent, Ray-Ban sur le nez, regard droit vers l’horizon (ou vers l’iPhone qui vise l’horizon), chemise entr’ouverte, position ostentatoirement décontractée qui signifie aux autres passagers "Naaaan mais la mer et moi, on se connait, je suis d’ici !". 45 minutes après, on prends l’apéro sur la plage de la Pointe-Rouge, on va pas non plys passer la nuit sur le rafiot !
C’est en observant ces Protis-urbains à plusieurs reprises que j’ai pensé à ça, et à deux anecdotes du cinéma marseillais d’époque qui me font beaucoup rire…

Fernandel dans Honoré de Marseille : "C’est pas la mer qui me rend malade, c’est le bateau", la mer, elle m’aime bien ! Et bien sûr, la scène de Marius, dans laquelle il moque Escartefigue qui se prend pour un grand Capitaine "seul maître à bord après Dieu", alors qu’il ne fait que les traversées du Port sur le Ferry boat.

Pour terminer en chanson, je n’ai pas la vidéo mais je vous conseille Desamarra de Moussu T e leï jovents…

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s