Une diva tombée du camion

Les réformes de la retraite font des ravages ! A repousser l’âge légal de départ, on se retrouve avec des situations déroutantes où de vieilles dames se voient obligées de poursuivre sur scène pour joindre les deux bouts du carré Hermès… C’est ainsi que j’ai vu hier soir Arielle Dombasle au Gymnase… A la base, je classe Arielle Dombasle dans la catégorie des gens qui m’irritent, avec Arthur et Johnny Hallyday, mais la curiosité peut tout et quand on m’a proposé d’assister à son spectacle au Gymnase, j’ai dit : "oui, ça me permettra toujours de fonder mon avis". Du 14 au 18 mai, l’autoproclamée "diva latina" se produit sur la Canebière, ce qui est déjà d’une certaine incongruité, me semble-t-il, tant j’ai du mal à envisager une personne aussi symboliquement différente de Marseille. Lire la suite

Le Grand Chelem

Je profite du calme de mon week-end breton pour revenir sur sept jours de Grand Chelem plus ou moins culturel, plus ou moins MP2013 et encore un fois représentatifs du bouillonnement culturel marseillais et métropolitain. C’est peut-être ce qu’il se passe dans toutes les autres métropoles européennes, ça n’est peut-être pas suffisant pour une capitale, mais ça permet de répéter aux tenants du "il ne se passe jamais rien à Marseille" qu’ils se trompent.

Au programme, de la musique, de la danse, beaucoup de théâtre, des découvertes et la naissance officielle d’une société savante qui fait déjà le buzz ! Lire la suite

Le Gymnase fait le mariage pour toutes

Il y a des jours "à thème", où l’enchaînement des évènements donne une tonalité à l’ensemble de la journée. Journées de merde, journées de chance, journées vieilles connaissances, journées italienne, tout est possible. Et bien hier, c’était une journée "mariage gay". D’abord une manif Réformés – Préfecture dont j’avais oublié qu’elle était prévue, et une pièce au Gymnase pour laquelle j’avais des places et dont j’ai découvert qu’elle était à fond dans la thématique. Lire la suite

Et le Gymnase devint un cabaret burlesque

Jeudi soir je me suis encanaillé au Gymnase avec les filles (et le mec) du Cabaret New Burlesque ! La salle était pleine, ce qui n’est pas mal du tout pour un spectacle qui joue la durée avec 10 dates, et récompense le gros travail de promo effectué par le théâtre depuis l’annonce de leur venue.

Lire la suite