Ma "rencontre" avec Marseille

Je ne vis dans le centre de Marseille que depuis un an, mais je n’ai jamais eu l’impression d’y « arriver », comme lorsqu’on vient d’ailleurs. Mon histoire, c’est celle d’un banlieusard. Pas vraiment banlieusard qui craint, comme on le dirait à Paris. Plutôt « suburb » comme en anglais d’Amérique. Banlieusard de Marseille, ça veut dire grandir dans un village d’où l’on peut aller à Marseille en moins d’une heure, mais où l’on revient avant qu’il fasse nuit… Lire la suite