"Donc c’est de l’aérosol sur formica…" [vernissage inside]

Je sais pas vous, mais parfois dans les vernissages je m’emmerde. On y va parce qu’un ami expose, parce que c’était bien vendu dans Ventilo, parce qu’il est de bon ton pour le JUB ("jeune urbain branché") de commencer une phrase par "hier j’étais à un vernissage et…". Bref, on y va mais parfois, pffffff, on passe plus de temps au buffet que dans les salles.

Et bien là, pas du tout ! J’ai aimé ce que j’ai vu, j’ai ri, et j’ai appris plein de trucs, notamment que l’on pouvait faire "de l’aérosol sur formica"…  Alors qu’est ce qu’on dit ?

On dit…"merci" aux collègues qui m’ont parlé du vernissage d’HKB aka Hérétiques Karting Buvard à la Tapis Vert Gallery au 41 de la rue éponyme. D’abord parce que je ne connaissais pas l’endroit et que je l’ai beaucoup aimé, et parce que les HKB et leur "exposition à 8 mains avant la fin du monde" m’ont séduit.HKB est un atelier de peintres et sculpteurs sortis des Beaux Arts et installés au Canet qui font du kitsch sous plein de formes différentes : kitsch de récup, sculptures kitsch, peintures kitsch… "l’usine Haribo de l’art contemporain marseillais", tellement colorée, saturée et sucrée que j’ai du attendre quelques jours pour écrire le billet, le temps que mes yeux aient récupérés toutes leurs facultés ;-) !

Ils sont quatre mais on perçoit quand même une certaine homogénéité dans les œuvres présentées, sûrement dans ces couleurs un peu "cagoles" ou "movida" (encore qu’il y ait aussi de très beau dessins en noir et blanc). Dès l’entrée, bam, premier coup dans l’œil : une pyramide orange et blanches, faite de sacs à poulets rôtis et couronnée d’un panier de basket. Ensuite j’ai parcouru la pièce d’un regard, interpelé par ce soldat napoléonien peint dans un décor saturé-saturé, mais surtout ces assiettes peintes accrochées aux murs comme chez une de mes vieilles tantes, je découvrirai plus tard qu’il s’agit d’une "série d’armoiries" faites en aérosol sur formica…

Aérosol sur formica

Je le dis encore une fois… Aérosol sur formica… ces trois mots ensemble suffisent à indiquer le niveau de kitsch de cette expo : délicieux ! En continuant, j’ai trouvé ce qui m’a le plus plu : une sorte de petit autel fait d’objets promotionnels de récup, comme une crèche des horreurs avec par exemple une sorte de vierge Marie faite en petits coquillages, un badge "Marseille propre" sorti des archives de l’ère Vigouroux ou encore une mini-raquette de tennis "Région PACA"… Idéal pour briser la monotonie d’un intérieur Ikéa !

Si vous avez raté le vernissage, tout n’est pas perdu, d’ici le "finissage" qui aura lieu le 11 février 2012 à partir de 19h, vous pouvez y aller dimanche prochain pour le "Noise Meeting #3" à 18h. Sinon, la galerie vous ouvre ses portes sur rendez-vous du mardi au samedi de 14h à 18h. Mais quel que soit le moment : allez-y !

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s